Les états de conscience altérée : du diagnostic à l’éthique

Date : 26 Mars 2020

Coordonnateurs : F. Pellas (Nîmes)

Salle : Barthez

La vie d’un homme "en état de conscience altérée" ou "paralysé et enfermé dans son corps" est elle humaine? digne? Ces personnes veulent-elles vivre ? Quelle est leur qualité de vie ? A-t-on encore le droit de parler d’"état végétatif " ? Comment démembre-t-on aujourd'hui les états de conscience altérée ? Comment soigner et accompagner ces personnes ? Que dit la loi: directives anticipées? Loi Leonetti? Quelle réflexion éthique pour guider nos choix?